formations IOBSP niveau 1 et 3

Formation IOBSP Niveau 1 et 3

Formation IOBSP Niveau 1 - 150 heures : La formation réglementaire des courtiers en crédit immobilier

Le Passeport IOBSP de l’ENFI : 150 heures de formation pour le courtier en  crédit immobilier

La formation IOBSP Niveau 1 de l’ENFI apporte tous les savoirs et savoir faire exigés pour exercer l’activité de courtier en crédit immobilier (Décret n° 2012-101 du 26 janvier 2012 relatif aux intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements – IOBSP).

La formation a été conçue pour l’IOBSP exerçant l’activité de courtier ou de mandataire non exclusif à titre principal. Lorsque les conditions exigées par le décret du 26 janvier 2012 ne sont pas remplies en termes de diplômes ou d’expérience, une formation de 150 heures est exigée.

La formation IOBSP est proposée aux courtiers sous la forme d’un blended learning  pour équilibrer formation en salle (90 heures de présentiel, soit 13 jours) et formation à distance (60 heures) et permet d’optimiser leur temps. Ainsi, grâce à l’utilisation de différents modules en elearning et ebook, l’apprenant travaille une partie des programmes à son rythme; ce sont les avantages de la formation à distance.

La formation se décline donc en deux parties :

  • 60 heures en tronc commun consacrées aux thématiques fondamentales sur l’environnement bancaire et financier, la réglementation et les crédits ,
  • 90 heures en parcours spécialisés avec un focus sur le crédit immobilier pour cerner toutes les spécificités techniques liées à ce domaine d’activité.

L’habilitation de courtier est possible à l’issue du cursus si les trois conditions sont réunies : 150 heures de formation, réalisations de notes de synthèses et plus de 70% de réussite à l’examen final.

 

Prochaine session formation IOBSP Niveau 1 – 150H janvier 2018

formations IOBSP niveau 1 et 3

Découvrez le programme complet

Formation IOBSP Niveau 1

Le PASS DCI IOBSP NIVEAU 3 – 40 HEURES

 

Il s’agit de la formation pour les mandataires non exclusifs exerçant leur activité d’IOBSP (Intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement ) à titre complémentaire.

Ce passeport peut être nécessaire à des professionnels en charge des financements au sein d’activités comme la construction de maisons individuelles, la promotion immobilière, la transaction …, lorsque les conditions exigées par le décret du 26 janvier 2012 ne sont pas remplies en termes de diplômes ou d’expérience professionnelle.

 

Les textes imposent une formation d’une durée suffisante, que l’ENFI propose sous un format de 20 heures. Les cours en présentiels peuvent être complétés de modules e-learning.

Le programme s’axe sur deux thématiques :

  • le cadre juridique et déontologique de l’IOBSP
  • les caractéristiques et mécanismes des prêt immobiliers.

 

 

Prochaine session formation IOBSP Niveau III – 40H décembre 2017

CADRE JURIDIQUE ET DÉONTOLOGIE DE L’IOBSP

Environnement juridique des activités

Encadrement de l’activité de l’IOBSP

Prévention des conflits d’intérêts

Protection du client

 

CARACTÉRISTIQUES ET MÉCANISME
DES PRÊTS IMMOBILIERS

Objet et types de prêts

Prêts aidés et réglementés

Prêts du secteur libre

Caractéristiques techniques et financières

Risques liés au crédit

Garanties des financements immobiliers

L’approche commerciale du crédit immobilier

Le calcul d’une enveloppe financière

L’approche déontologique du professionnel

Études de cas

 

Découvrez le programme complet

Formation IOBSP Niveau 3 - 40 H

 

Découvrez l’interview de Philippe Taboret, Président de l’APIC

 

La professionnalisation, un corolaire indispensable au développement des parts de marché

 

Quelle est la place des courtiers aujourd’hui sur le marché du crédit immobilier ?

En Europe, la production de crédit immobilier intermédiée par les courtiers se situe entre 40 et 60 % (elle est de 90 % aux États Unis).

En France, notre part de marché a doublé en 10 ans et se situe à près de 35 % aujourd’hui, ce qui peut laisser augurer un fort potentiel de développement de notre secteur d’activité.

Comment avez-vous appréhendé la réglementation développée pour encadrer le métier de courtier ?

Toutes les études ont montré que le niveau de la réglementation favorisait le développement du métier de courtier. Pour la Grande Bretagne qui a depuis longtemps encadré la profession, la part de marché était de 60 % en 2010 pour 23 % en France. Depuis la mise en place de la réglementation, nos parts de marché sont à 35 % et plus de 40 % dans certaines grandes villes ; nous visons 50 % très rapidement.

 

Lire la suite

interview formations IOBSP niveau 1 et 3