Les actualités de l’ENFI

Les 12 mesures clés de la réforme de la formation professionnelle

5/03/2018

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a dévoilé ce lundi 5 mars les grandes lignes de sa réforme de la formation professionnelle. Un des trois piliers, avec l’apprentissage et l’assurance chômage, du projet de loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Le « big bang » de la formation professionnelle annoncée par la ministre du Travail, vise à transformer le système actuel afin de donner plus de droit aux salariés et demandeurs d’emploi mais également à simplifier au maximum le système actuel.

 

12 mesures clés pour changer la formation professionnelle

 

Le Compte Personnel de Formation (CPF) désormais alimenté annuellement en euros

  • Tous les salariés verront leur Compte Personnel de Formation (CPF) crédité de 500 € par an pour choisir leurs formations en toute liberté
  • Pour les salariés non qualifiés, 800 € par an plafonné à 8 000 € leur permettront de changer de catégorie professionnelle

 

Des droits plus importants et une simplification d’accession à la formation

  • Tous les salariés à temps partiel, qui sont en majorité des femmes, auront davantage de droits
  • Le CPF de transition apportera davantage de droits pour les formations longues
  • Les formations seront facilement accessibles et évaluées en toute transparence
  • Un nouveau conseil en évolution professionnelle sera créé pour accompagner les salariés
  • Les demandeurs d’emploi auront davantage accès à la formation

 

Une simplification généralisée des règles et une mise en place de fonds mutualisés pour TPE et PME

  • Les TPE et PME bénéficieront d’une solidarité financière des grandes entreprises pour faciliter l’accès de leurs salariés à la formation
  • Les entreprises ne paieront plus qu’une seule cotisation, la cotisation formation professionnelle, au lieu de deux aujourd’hui (1% formation et taxe d’apprentissage)
  • La cotisation formation professionnelle sera automatiquement collectée par les Urssaf, ce qui simplifiera les démarches administratives des entreprises
  • La construction du plan de formation sera fortement simplifiée
  • L’innovation pédagogique sera libérée et encouragée

 

formation professionnelle
Partager cette actualité
Twitter Linkedin Viadeo