Comment choisir la meilleure mutuelle étudiante ?

Les frais des études, le loyer et l’abonnement des transports représentent un aperçu des dépenses d’un étudiant. Cela dit, les frais de santé sont tout aussi importants, notamment les consultations chez les médecins, les médicaments ainsi que les hospitalisations et les cures spécifiques, ce qui peut être très onéreux pour un étudiant. C’est pourquoi il est important de choisir la meilleure mutuelle étudiante.

Le choix de la meilleure mutuelle étudiante

Sachez qu’il existe des mutuelles spécifiques aux différentes catégories de la société, notamment celles qui sont plus adaptées aux personnes âgées, d’autres pour les malades chroniques, mais aussi pour les étudiants. La mutuelle étudiante est une catégorie particulière au vu de la situation financière des étudiants, qui doivent naviguer entre les frais des études et les frais médicaux.

Vous pouvez trouver en ligne de très bonnes offres de mutuelles avec des offres de cotisation mensuelle entre 10 et 20 €.

Vous pouvez également profiter des remises faites occasionnellement par les assurances, comme vous pouvez débloquer des offres spéciales. Il faut donc être à l’écoute du marché des mutuelles, qui change régulièrement.

Quels critères à prendre en compte lors de son choix de la mutuelle étudiante ?

Cela dépendra forcément des besoins de chacun, mais en règle générale, même si cela peut paraître compliqué, le choix d’une mutuelle est très simple. Il suffit de choisir une mutuelle qui propose une couverture correcte sur tous les volets essentiels, et donc, un bon rapport qualité/prix. Voici les points dont il faut tenir compte :

  • Une bonne couverture pour l’hospitalisation ;
  • Une prise en charge des honoraires des médecins ;
  • Un remboursement correct de l’optique et du dentaire, ainsi que l’accès à la reforme 100% santé.

Mutuelle étudiante : un minimum de dépenses pour un maximum de profits

Il existe plusieurs méthodes qui contribuent à la réduction des dépenses médicales des étudiants. Il suffit de suivre certaines consignes afin de bénéficier d’un maximum de remboursement de l’ensemble de la sécurité sociale et de la complémentaire santé, tout en dépensant le moins possible. Voici ces consignes :

Le respect du parcours de soins coordonnés

Pour bénéficier d’un taux de remboursement optimal, il faut déclarer un médecin traitant et de le consulter en premier afin qu’il vous oriente vers un spécialiste. Cela permet d’être remboursé à 70% au lieu de 30% par la SS.

Sachez qu’il est possible de passer directement à l’ophtalmologue, le dentiste, le psychiatre (pour les patients de 15 à 20 ans), le gynécologue, sans devoir passer par son médecin traitant. Ce sont là les exceptions au parcours de soins.

Les médecins OPTAM

L’Option Tarifaire Pratique Maîtrisée est un accord entre l’assurance maladie et les médecins conventionnés et qui pratiquent des dépassements d’honoraires, ce qui a pour effet de limiter leur tarification à un maximum du double de la base de remboursement. Cela permet aux assurés d’être remboursés intégralement avec une couverture de 200%.

Donc, posez la question à votre médecin pour savoir s’il est adhérant à l’OPTAM. Vous pouvez également consulter l’annuaire de l’assurance maladie.

Afin d’inciter les gens à choisir les médecins OPTAM, la sécurité sociale limite le remboursement des mutuelles à un maximum de 200% pour les médecins non OPTAM.

Le tiers payant

Pour bénéficier d’un bon remboursement médical, il faut activer le tiers payant en souscrivant à une mutuelle. Cela vous permettra de ne pas avancer les frais lors de vos soins médicaux, et pour ce faire, il suffit de présenter votre carte vitale (du régime obligatoire) et votre carte de tiers payant (de la complémentaire santé). A cet effet, le remboursement se fera pour le professionnel de santé, et vous pouvez ainsi effectuer vos soins sans rien payer. Donc, assurez-vous que le praticien de santé que vous consultez accepte le tiers payant.