Comment investir dans un ETF ou un tracker ?

Vous souhaitez investir en bourse et on vous a conseillé les trackers ? Avant tout, lorsqu’on a des prévisions de placement, c’est de comprendre de quoi il retourne.

Vous souhaitez en savoir plus sur le placement financier de ETF, Lyxor, Amundi ? Découvrez comment

Qu’est-ce qu’un tracker ?

Un tracker et un ETF (Exchange Traded Fund), c’est du pareil au même. Cela désigne un fonds d’investissement indiciel qui a pour fonction de suivre un indice boursier de référence, en investissant dans chacun des actifs constituant l’indice boursier, avec le respect de la pondération de chaque actif au sein de l’indice. Le tracker peut répliquer l’indice boursier, mais également une sélection de sociétés ou des matières premières, comme l’or et le pétrole.

Un tracker qui suit le principal indice boursier français, le CAC 40, répliquera les fluctuations de l’indice boursier de référence, et les amplifiera, à la hausse comme à la baisse.

Par exemple, si l’indice CAC 40 gagne sur une année 5 %, le tracker pourra surperformer et gagner plus de 5 %. De même si le CAC 40 est orienté à la baisse, le tracker le sera aussi.

Quels sont les avantages d’un investissement dans un tracker ?

Le principal avantage de l’investissement dans un tracker est la diversification dans un certain nombre d’actions, tout comme l’indice qu’il suit.

En savoir plus :   ETF : le risque des placements

Les frais des trackers sont modérés par rapports aux investissements dans d’autres fonds d’investissement. Pour exemple, les frais du tracker Amundi MSCI World sont de 0,38% par an, ceux du tracker Lyxor MSCI World sont de 0,3 % par an, qui tous deux ont pour objet de répliquer l’indice MSCI World et comprennent 1 700 valeurs mondiales pour Amundi MSCI World et 85 % de la capitalisation boursière mondiale pour Lyxor MSCI World.

L’investissement dans un tracker peut commencer à quelques dizaines d’euros, jusqu’à 150 000 euros, en choisissant l’investissement via le PEA, qui est plafonné à 150 000 euros par personne.

Comment investir dans un ETF ?

L’investissement dans un ETF peut se faire via un compte-titre ou un PEA (Plan d’Epargne en Actions). D’un point de vue fiscal, la différence est importante, car les bénéfices des sommes investies dans le compte-titre seront imposées à hauteur de 30 %, tandis que le PEA bénéficie d’une fiscalité allégée au bout de 5 ans, les intérêts et les dividendes ne sont imposables qu’à hauteur de 17,2 %. L’investissement dans un tracker peut également se faire via l’assurance-vie ou le PER (plan épargne retraite).

Quels ETF choisir ?

Certains trackers suivent les capitalisations boursières mondiales, d’autres se spécialisent dans un secteur géographique, comme les indices boursiers américains, européens, asiatique ou les indices des pays émergents.

En savoir plus :   Qu’est-ce qu’un ETF Crypto ?

Le Nasdaq américain, basé sur les valeurs technologiques américaines, a fortement chuté ces 6 derniers mois, mais sur 5 ans est en croissance, de même l’indice boursier japonais, le Nikkei. Le choix d’un tracker est donc basé sur les prévisions de hausse des indices de référence que les trackers répliquent, et selon une durée d’investissement plus ou moins importante.