Catégories
Métiers de l'immobilier

L’immobilier et ses métiers


Accéder à la propriété reste un objectif pour la majorité des Français. À ce titre, les métiers qui sont liés au secteur de l’immobilier ont le vent en poupe. Au sein d’un secteur en perpétuelle mutation, ces derniers se sont vu diversifiés afin de pouvoir répondre à des attentes plus grandes. Loin de l’image d’Épinal du traditionnel agent immobilier, les professionnels ont vu leurs compétences et outils grandement améliorés. À des fins de démonstrations, nous passerons en revue trois métiers d’avenir : le négociateur immobilier, le conseiller immobilier VEFA et le conseiller en financement de l’immobilier.

Le négociateur immobilier : un technico-commercial par excellence !


Le métier de négociateur immobilier, contrairement à ce que son titre annonce, est plus qu’un simple intermédiaire entre un vendeur et un futur acquéreur. Ses domaines de compétences et ses missions sont beaucoup plus diversifiées et s’organisent autour de 5 activités :

  • les missions de prospection d’une importance capitale tant la concurrence est rude sur le secteur,
  • l’activité d’évaluation et de mandat ou ses compétences techniques sont requises pour bien évaluer le marché, les biens. Le mandat interviendra lorsque les parties prenantes seront d’accord sur les modalités de la vente,
  • la promotion auprès des futurs acquéreurs, des biens à présenter. Il est en charge aussi bien de la publicité que du dossier de présentation,
  • l’analyse des besoins qui est très importante. Le négociateur immobilier doit être à l’écoute et en veille auprès de ses clients. Il cherche l’adéquation entre la demande des clients et l’offre des vendeurs,
  • les visites et activités de terrain dans un rôle d’accompagnant auprès d’une clientèle exigeantes. Il doit pouvoir répondre de toutes les caractéristiques du bien immobilier et savoir le mettre en avant.

Le monde de l’immobilier reste un secteur complexe et obscur pour toutes personnes non-qualifiées. Le négociateur immobilier, de part ses connaissances, est un véritable conseiller dans des domaines particuliers :

  • techniques, car il doit pouvoir juger de l’état du biens et proposer des solutions techniques adéquates,
  • financiers en proposant des solutions de financement, en étant d’un point de contact entre les établissements de crédit et les futurs acquéreurs,
  • juridiques, car il doit maîtriser les lois et règlements en vigueur qui encadrent le secteur de l’immobilier.

Le conseiller immobilier VEFA : le gestionnaire de projets !


Dans la lignée du négociateur immobilier, on retrouve le conseiller immobilier VEFA (vente en l’état futur d’achèvement). Son activité se concentre sur le conseil et l’accompagnement des clients vers des biens en construction ou programmes neufs à venir. Le négociateur VEFA va donc dans un premier temps recevoir des personnes qui présentent un intérêt pour une future acquisition neuve. Lors de l’entretien la capacité d’écoute, d’analyse et le professionnalisme du négociateur vont faire toute la différence. En effet, ce dernier devra bien cerner les besoins et la capacité financière des demandeurs afin de leur proposer un projet en adéquation avec leurs attentes. Véritable accompagnateur, il sera en charge de la gestion de tous les aspects du projet, c’est-à-dire techniques, juridiques, financiers.

Ses missions se rapprochent de celles du négociateur immobilier :

  • dans l’analyse des besoins grâce à ses compétences techniques et commerciales,
  • dans la promotion du bien a proposer : il possède d’ailleurs les outils nécessaires (logiciel de création 3d, biens témoins) pour aider à la projection du futur bien immobilier,
  • dans la négociation pure et en sachant vendre un projet,
  • dans le travail de terrain et suivi du projet, beaucoup plus long et laborieux que le simple négociateur immobilier. En effet, il accompagne le client de la prise de rendez-vous jusqu’à la remise des clefs,
  • dans le conseil sur les aspects techniques, juridiques et financiers.

Le courtier en financement immobilier : un expert !

Le conseiller en financement immobilier est un intermédiaire en opérations bancaires et un produit particulier. Son rôle est, à travers une recherche intensive, de pouvoir proposer plusieurs offres de financement à un particulier. Après un premier entretien, le courtier en prêt doit grâce à une écoute attentive cerner les besoins du client et lui proposer si cela est possible une offre. Le conseiller ne travaille que sur le mandat, c’est-à-dire qu’il n’est rémunéré uniquement si le dossier va à son terme. Il a donc tout intérêt à chercher un produit attractif pour son prospect, fruit de l’écoute attentive lors du premier rendez-vous et de ses compétences. À ce titre, ses missions et compétences se rapprochent des négociateurs immobiliers tout en étant légèrement différents :

  • il a un rôle de conseiller, mais possède aussi cette double casquette de commercial. Doué d’un excellent relationnel et d’une force de négociation, sa mission est de trouver le produit financier adéquat à son client,
  • le travail de terrain diffère par rapport aux agents de l’immobilier. S’il peut être amené à se déplacer chez les clients, son « terrain de chasse » reste les établissements financiers à partir desquels il doit obtenir des offres avantageuses,
  • ll doit avoir un solide bagage financier et juridique afin de maîtriser pleinement tous les aspects du marché,
  • Enfin, son profil est réglementé, car il doit être inscrit au registre ORIAS pour pouvoir exercer son activité. Cette inscription obligatoire est le fruit du vote de la loi de consommation qui vise à professionnaliser le secteur dans le respect de la législation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *