Comment faire un emprunt avec une SCPI ?

Les SCPI récoltent le tiers de leurs fonds des banques par le biais des crédits immobiliers, cette acquisition va permettre l’obtention d’un rendement plus intéressant de vos épargnes, mais aussi, par la même occasion, la constitution d’un patrimoine sans avoir à prendre des risques élevés en investissement. Comme pour tout type d’investissement, un emprunt à la SCPI aura des avantages et des inconvénients, nous allons évoquer tout cela dans cet article.

Faire un emprunt avec une SCPI

Une société civile de placement immobilier viendra collecter des fonds de particuliers pour élaborer par la suite des parcs immobiliers avec un thème précis (hôtellerie, logement, cabinets médicaux, etc.). Il faut savoir que deux tiers des collectes de SCPI sont réalisées à travers des investissements personnels provenant des fonds des différents clients et investisseurs, mais il reste un dernier tiers qui proviendra des emprunts. Il existe dans ce cas deux types de crédits bancaires :

  • Le crédit in fine ;
  • Le crédit amortissable.

Chacun d’entre eux aura ses propres avantages. Toutefois, il est convenu qu’investir à crédit dans un SCPI reste une excellente idée, car il s’agit là d’une méthodologie d’investissement qui permettra non seulement de se créer un patrimoine, mais aussi des revenus à moyen ou long terme.

En savoir plus :   comment profiter du dispositif pinel par le biais d'une scpi ?

Comment faire un emprunt à la banque pour investir dans une SCPI ?

Afin de simplifier les choses, nous allons procéder à une petite comparaison entre le fait de s’acheter un logement à crédit et d’acquérir des parts en investissant dans une SCPI, les deux suivent la même logique. En effet, l’investisseur se verra dans l’obligation d’avoir une capacité d’épargne qui sera constante à moyen terme, mais aussi, dans une situation financière qui lui permettra d’accéder à un emprunt immobilier. Même si cela peut être un peu plus compliqué. Il faut savoir que la seule condition à la réalisation de cet emprunt est que l’investisseur en question soit finançable.

Première étape

Le client devra faire une sélection minutieuse de la ou les SCPI dans lesquelles il souhaiterait investir, et cela, principalement en fonction du montant demandé par les SCPI et probablement accordé par la banque, les experts en investissements en SCPI conseillent généralement leurs clients de diversifier leurs portefeuilles d’investissement en SCPI. Après cette sélection, le client pourra souscrire aux SCPI sous condition : l’obtention du financement, qui est une condition suspensive directement intégrée aux bulletins de souscription des SCPI.

Deuxième étape

C’est ici que le client se demande s’il aura besoin d’un apport ou non. Il faut savoir que le principal avantage d’investir en SCPI en faisant un emprunt, est qu’il n’y a pas besoin d’apport pour optimiser son rendement d’épargne, par contre, rien ne le contre-indique, surtout si la situation patrimoniale le recommande ou l’exige.

En savoir plus :   Comment ça marche une SCPI ?

Troisième étape

Maintenant que toutes les pièces sont mises en place, il faudra penser au financement de la banque. Il faut savoir que dès l’obtention du crédit, votre banque va procéder au virement des fonds aux multiples sociétés de gestion, ces dernières s’occuperont de l’envoi des titres de propriété aux différents investisseurs. Ceci aura les conséquences financières suivantes sur l’acheteur :

  • Prélèvement par la banque chaque mois ;
  • Un loyer chaque trimestre pour l’acheteur des parts ;
  • Un impôt foncier annuel payé par l’acheteur sur ses revenus.

Est-ce rentable de faire un emprunt avec une SCPI ?

Vu les rendements qu’engendrent les SCPI, les taux avantageux de ces dernières et les possibilités de se voir accordé un financement au long terme, l’écart existant entre les loyers d’une part, et de l’autre, les impôts additionnés au crédit est modeste, voire négligeable. Il est estimé à 200 € le mois sur un investissement de 100 000 € sur une durée de 20 ans. Le point essentiel à retenir est que c’est grâce au rendement locatif conséquent que la grande majorité des crédits amortissables sont payé par les locataires des différentes SCPI, cela permet de se voir attribué un patrimoine, le tout sans faire d’efforts du point de vue financier. À moyen ou à long terme, ce patrimoine se verra dans la possibilité de créer des revenus complémentaires. À noter qu’au bout d’une dizaine d’années par exemple, vous pourrez rembourser vos dettes restantes et garder votre bien en SCPI.