Comment ça marche une SCPI ?

Le mot SCPI est le sigle de  » société civile de placement immobilier ”. Ces sociétés ont pour principale vocation l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif. Le but premier de gestion de ces patrimoines est la création d’un rendement, d’un retour sur investissement. Cependant, de nombreux citoyens ignorent tout de l’existence de ces SCPI et de la manière dont ces dernières fonctionnent. Nous allons alors tâcher de vous expliquer dans cet article le principe de fonctionnement des SCPI.

Comprendre ce qu’est une SCPI pour savoir comment ça marche

Les sociétés civiles de placements immobiliers, plus communément appelées SCPI, sont des sociétés qui appartiennent au groupe des Organismes de Placement Collectif (OPC) ; elles ont vu le jour à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Outre l’acquisition et la gestion de biens immobiliers destinés à la location, les SCPI peuvent également effectuer des travaux sur les différents biens immobiliers acquis et même procéder à la revente de certains immeubles. Toutefois, ces sociétés se sont vu interdire la construction d’immeubles ou de tout autre bien immobilier. Il existe également des SCPI s’occupant de l’acquisition et de la gestion de biens immobiliers du secteur tertiaire, des locaux de commerce et des bureaux administratifs. Ces sociétés représentent donc une véhiculation de différents placements collectifs qui s’occupent principalement de la collecte de fonds apportés par différents investisseurs, ces derniers désirant acquérir et gérer des lots de biens immobiliers. Ces investisseurs recevront en retour des parts sociales. À contrario des actionnaires, les investisseurs en SCPI ne verront pas leurs parts sociales être cotées en bourse.

En savoir plus :   Comment investir dans une SCPI en nue-propriété ?

Comment marchent réellement les SCPI ?

Comme cité ci-dessus, les investisseurs en SCPI reçoivent ce que l’on appelle des parts sociales en contrepartie de leurs investissements. Ces parts sociales sans communément appelées les « pierre papier ». Le terme « pierre papier » représente un type de placement immobilier considéré comme étant relativement particulier. En effet, ce sont des placements effectués à travers une société de gestion des biens immobiliers destinés à la location. Le terme « pierre papier » découle du fait que les investisseurs ne mettent pas leur argent dans de l’immobilier à proprement parler, mais dans une société qui a investi dans l’immobilier. En effet, les investisseurs qui achètent des parts au profit des SCPI investissent leur fonds dans le développement de la société qui, elle, utilisera ces fonds pour l’acquisition et la gestion de biens immobiliers. Puis, elle distribuera des sommes appelées « parts sociales » aux investisseurs en guise de retour sur investissement. Ceci est un résumé assez général du fonctionnement des sociétés collectives de placements immobiliers (SCPI). Néanmoins, l’investissement dans les SCPI peut très bien ne pas être fructifiant et représenter une perte sans réel retour sur investissement. Il convient toutefois de noter que le système de fonctionnement des SCPI peut légèrement varier en fonction du type de SCPI choisi par l’investisseur, mais aussi en fonction des deux principaux types de capitaux des SCPI de rendement.

En savoir plus :   Pourquoi investir en SCPI ?

Comment marchent les principaux types des SCPI en fonction de leur vocation et de leur capital ?

Il est vivement conseillé de sélectionner de manière réfléchie le type de SCPI dans lequel vous souhaitez investir. En effet, la principale différence entre les divers types de SCPI réside dans la nature des biens immobiliers dans lesquels les fonds sont investis. Nous pouvons donc distinguer trois principaux types de SCPI :

  • Les SCPI de rendement portant deux sous-catégories principales ;
  • Les SCPI de plus-value ;
  • Les SCPI fiscales.

Pour ce qui est des SCPI de rendement, elles renvoient aux sociétés se spécialisant dans l’acquisition et dans la gestion des bien immobiliers dit « professionnels » regroupant entre autres : les locaux commerciaux et les entrepôts. Nous pouvons également distinguer deux sous-catégories SCPI : les SCPI à capital fixe et les SCPI à capital variable. Quant aux SCPI de plus-value, il s’agira d’investir dans des biens immobiliers portant un très fort potentiel de retour sur investissement. Enfin, nous avons les SCPI fiscales qui permettent, en plus d’épargner et d’économiser sur les différents actifs immobiliers, d’éviter les coûts liés à la fiscalité. A présent, vous avez toutes les clés en main et vous savez tout ce qu’il y a à savoir pour investir dans une SCPI de la meilleure des manières.