L’année 2024 s’annonce comme un tournant pour les investisseurs immobiliers. Avec un marché en constante évolution et des taux d’intérêt qui redeviennent de plus en plus attractifs, devenir propriétaire ou investir dans l’immobilier reste une valeur sûre. Cependant, les stratégies d’investissement se diversifient et s’adaptent aux nouvelles tendances économiques et environnementales. Découvrons ensemble les solutions les plus pertinentes pour investir dans l’immobilier en 2024.

1/ Devenir propriétaire en achetant sa résidence principale

L’acquisition d’une résidence principale demeure l’un des investissements les plus prisés. En 2024, les Français continuent de privilégier l’achat de leur résidence principale, encouragés par des taux d’intérêt à la baisse et donc plus favorables que les années précédentes. Selon une étude d’OpinionWay pour le réseau Laforêt, malgré les incertitudes politiques et économiques, l’intérêt des Français pour l’achat immobilier reste stable, avec une légère préférence pour les biens situés en périphérie des grandes villes, offrant des espaces extérieurs et répondant aux normes énergétiques actuelles.

2/ Mener un investissement locatif en rénovant

Investir dans l’immobilier locatif en rénovant des biens existants est une stratégie de plus en plus courante. Par ailleurs, en cette année 2024, les propriétaires sont incités à rénover leurs biens pour les rendre conformes aux nouvelles réglementations énergétiques, notamment avec l’interdiction de location des passoires thermiques et le gel des loyers pour les logements ne respectant pas une note minimale sur leur DPE.

En savoir plus :   Investir en SCPI : quel budget faut-il mettre ?

Ainsi, de nombreuses passoires thermiques se retrouvent sur le marché en 2024, offrant une réelle opportunité aux investisseurs désireux de mener une opération immobilière locative. Les travaux de rénovation permettent non seulement de valoriser le bien, mais aussi de bénéficier de dispositifs fiscaux avantageux, rendant l’investissement locatif encore plus attractif. Entre autres, nous pouvons citer les aides de l’État, telles que MaPrimeRénov’, ou des dispositifs comme la loi Pinel ou la loi Denormandie qui incitent les investisseurs à rénover des biens anciens dans des zones où la rénovation est nécessaire, contribuant ainsi à la revitalisation urbaine et à la transition écologique.

3/ Investir dans la location meublée

La location meublée, notamment sous le statut de loueur en meublé non-professionnel (LMNP), offre des avantages fiscaux significatifs, tels que l’amortissement du bien et la déduction des charges. En 2024, choisir d’investir en meublé avec le statut de loueur meublé permet notamment une imposition sur seulement 50 % des revenus locatifs si l’investisseur choisi le régime micro-BIC.

Investir dans la location meublée peut également se faire en acquérant un logement situé dans une résidence de services (résidences étudiantes, résidence senior, EHPAD, etc.) ou sous la forme de coliving, deux types en location qui ont le vent en poupe ! Ces formules répondent à une demande croissante pour des logements flexibles avec des services inclus, tout en offrant des rendements locatifs attractifs.

En savoir plus :   Comment acheter avec une SCPI ?

4/ Investir dans les SCPI en 2024 : bonne ou mauvaise idée ?

Malgré une année 2023 et un début d’année 2024 très compliqués, les SCPI restent une option d’investissement pertinente en 2024. En effet, ce placement a connu des déboires en 2023, avec une baisse des prix de souscriptions et des performances à la baisse : les taux de distribution des SCPI ont diminué, avec un effet sur le prix des parts. Certains véhicules restent pertinents, notamment dans l’optique de diversification d’un portefeuille, avec toujours une mutualisation des risques endémique au placement. Avec une sélection rigoureuse des SCPI, en privilégiant celles axées sur des secteurs d’avenir ou un patrimoine diversifié, les investisseurs peuvent bénéficier d’un rendement stable et d’une gestion simplifiée.

5/ Investir dans l’immobilier via le crowdfunding

Le crowdfunding apparaît dernièrement comme une nouvelle façon d’investir dans l’immobilier ! Il se démocratise et permet aux investisseurs de participer à des projets immobiliers variés avec des montants d’entrée relativement faibles. Cette forme d’investissement offre la possibilité de financer des projets innovants tout en bénéficiant d’une certaine transparence. Les différentes plateformes de crowdfunding immobilier, telles que Homunity, Bricks ou encore WiSEED, communiquent sur des taux de rendement potentiels très intéressants, de l’ordre de 7 % à 12 %.

En savoir plus :   Quelle solution choisir entre SCPI ou l'investissement locatif ?

6/ Investir dans des OPCI

Les OPCI (Organismes de Placement Collectif en Immobilier) constituent une alternative aux SCPI. Ils combinent investissement immobilier direct et placement en valeurs mobilières, offrant ainsi une liquidité plus importante et une diversification accrue du portefeuille d’investissement. Contrairement à un investissement dans l’immobilier locatif, investir dans un OPCI est beaucoup plus flexible, avec des parts qui peuvent être plus facilement cédées et avec un ticket d’entrée moins élevé. L’investissement dans des OPCI est donc accessible même avec un capital modeste, ce qui le rend attractif pour un large éventail d’investisseurs.