Est-il possible d’investir dans une SCPI depuis un PEA ?

Il existe de nombreuses différences entre le PEA et la SCPI. Le premier, vous permet d’acquérir des biens financiers, tandis que l’autre permet de construire un patrimoine immobilier. Si vous souhaitez en savoir plus sur le PEA et sur la SCPI, vous êtes alors à la bonne adresse, car nous allons aborder le sujet dans notre article, vous saurez alors s’il est possible d’investir dans une SCPI depuis un PEA, ainsi que les différences qu’il y a entre ces deux.

Est-il possible d’investir dans une SCPI depuis un PEA ?

D’après l’article numéro L.221-31 décrété dans Code Monétaire et Financier, le PEA comporte de nombreux titres. Nous parlons donc des actions, les certificats d’investissement de société, ainsi que des certificats coopératifs d’investissement, mais aussi des parts appartenant à une SARL. Il faut savoir également que de nombreux titres ne font pas partie du PEA. De ce fait, nous énonçons ci-dessous, les titres qui ne sont pas éligibles au PEA :

  • Les SCI ;
  • Les obligations d’état ou d’entreprise ;
  • Les actions des SIIC ;
  • Les SCPI.

Ainsi, nous pouvons conclure qu’investir dans une SCPI depuis un PEA s’avère être impossible. Vous êtes donc dans l’obligation de faire un choix entre les deux pour pouvoir placer vos économies. Sachant qu’il n’est pas possible de profiter des atouts du PEA, il est cependant possible d’alléger le taux de fiscalité des SCPI, si vous optez pour un financement de votre part en passant par une assurance-vie

En savoir plus :   Comment investir en SCPI ?

Les différences entre SCPI et PEA

Il n’est pas toujours évident de choisir entre PEA et SCPI, c’est pourquoi, avant de prendre la décision, il est nécessaire de connaître leurs caractéristiques. Nous allons donc établir une comparaison entre les deux pour tenter de vous faciliter la tâche. Commençons par le ticket d’entrée, pour le PEA le coût est de 10 €, tandis que si vous optez pour la SCPI, il est d’environ 100 €. Pour ce qui est de la durée de conservation, le PEA peut être conservé pour une durée approximative de cinq an, quant à la SCPI, il n’y a pas de délai minimal. En ce qui concerne le taux d’investissement, le PEA plafonne son taux à 150 000 €. En revanche, le SCPI n’exige aucun plafonnement pour pouvoir investir. Le taux de rendement du PEA est aléatoire, alors que celui du SCPI est un taux moyen qui varie entre 4 % à 5 %, en ajoutant à cela, la revalorisation par année des parts. Concernant les fiscalités, le PEA diminue le taux des fiscalités en prenant en considération la durée totale de détention. Le SCPI calcule le taux des impôts à partir du taux marginal d’imposition, plus les prélèvements sociaux. Il est à noter que les deux types en question, que ce soit le PEA ou la SCPI sont des investissements sur le long terme pour l’obtention d’une meilleure rentabilité. Cependant, les deux types sont différents et ne présentent pas les mêmes caractéristiques. Le taux de risque diffère également entre le PEA et la SCPI. Effectivement, il a été constaté que les revenus obtenus par la SCPI connaissent une stabilité depuis un long moment. En revanche, les bénéfices obtenus par le PEA sont relatifs aux augmentations du taux de la bourse, ainsi qu’à leur gestion. En conclusion, pour pouvoir faire le choix entre les deux, il convient de non seulement connaître les caractéristiques de chacun, mais aussi de connaître son profil d’investisseur tout en prenant en compte des connaissances financières.

En savoir plus :   Comment investir dans une SCPI en nue-propriété ?

Comment investir en SCPI et comment ouvrir un PEA ?

Les investissements en SCPI se basent principalement sur des investissements dans l’immobilier. Leur but principal est de construire un patrimoine à partir desquels la SCPI prélève des loyers qui ont été accordés aux associés. D’autre part, le PEA vous permet de construire un portefeuille d’actions et de capitaux pour pouvoir investir dans la bourse. L’ouverture de PEA exige d’être majeur et d’avoir une résidence fiscale en France. Vous pouvez vous faire aider par la banque ou par votre assureur pour ouvrir ce type de compte. Notez bien que vous n’êtes pas obligé d’investir avec un taux minimum, cependant, l’investissement est limité à 150 000 €.