Catégories
Crédit immobilier

Quelles conditions pour obtenir un prêt immobilier ?

Que ce soit pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire ou pour un investissement locatif, souscrire à un crédit à long terme vous permet d’acquérir des biens au-dessus de vos moyens. Toutefois, l’obtention d’un prêt immobilier est généralement soumise à diverses conditions. En effet, pour limiter les risques de non-remboursement, les banques ont mis en place des critères précis concernant le profil de l’emprunteur, la solvabilité et les garanties avant d’octroyer un crédit. Vous voulez devenir propriétaire et vous souhaitez contracter un prêt ? Découvrez les critères exigés par les banques pour obtenir un prêt.

Une situation financière confortable

Ce critère est sûrement le plus important, car une bonne situation de l’emprunteur rassure les banques. À cet effet, les banques vont vous demander vos trois dernières fiches de paie afin de justifier votre salaire. Plus vos revenus sont élevés, plus il y a de chance que les banques acceptent votre demande de prêt. À noter que les établissements bancaires prennent également en compte les autres sources de revenus comme les revenus fonciers et mobiliers, les comptes épargne et vos habitudes d’épargnant.

Lorsqu’il aura pris connaissance de tous vos revenus, votre banquier va s’intéresser à votre taux d’endettement. Pour cela, il va étudier vos principales sorties d’argent :

  • Votre loyer (si vous êtes locataire) ;
  • Les différentes assurances : habitation, voiture, etc.
  • Les crédits en cours : prêt personnel, auto…
  • Les impôts.

Le taux d’endettement est fixé à 33 % pour le prêt immobilier. Toutefois, il peut varier selon le montant de vos revenus. Si ceux-ci sont élevés, la banque sera alors plus souple à vous octroyer un crédit.

Bon à savoir : certains crédits aidés exigent un plafond de revenu maximum et si vos revenus dépassent cette limite, il vous est impossible d’en bénéficier. Il s’agit notamment du prêt à taux zéro ou PTZ Plus, du prêt action logement et du prêt Paris logement.

Une situation professionnelle stable

Le fait d’avoir un emploi stable vous permet d’obtenir facilement un prêt. Si vous êtes en contrat CDI, il est sûr que vous n’auriez pas de difficulté à rembourser vos mensualités dans le futur. Par contre, il y aura plus de risques si vous êtes en CDD et généralement, les banques n’acceptent pas ce genre de dossier. En outre, sachez que les années d’ancienneté sont également prises en compte par les banques. Elles le considèrent comme un gage de confiance. À savoir que c’est le contrat de fonctionnaire titularisé qui est le plus susceptible d’intéresser les établissements bancaires dans ce domaine.

Un bon état de santé

En principe, l’état de santé n’est pas vraiment un critère pris en compte par les banques pour les demandes de prêt. Toutefois, pour obtenir un crédit, vous devez souscrire à une assurance emprunteur. C’est la compagnie d’assurance qui va évaluer votre santé par le biais d’un questionnaire de santé. En cas de refus de l’assurance, la banque ne pourra pas répondre favorablement à votre demande de crédit. Cependant, en France, il y a la convention AERAS qui permet à tout emprunteur d’obtenir un crédit, même s’il présente des problèmes de santé.

Un apport personnel

Pour les demandes de crédit immobilier, les banques demandent souvent un apport personnel destiné à payer les différents frais liés à l’acquisition immobilière (frais d’agence, frais de notaire…). Son montant est fixé à 10 % du montant demandé, mais l’emprunteur est libre de proposer plus, selon ses capacités. Cet apport permet de rassurer le banquier de votre sérieux et augmente votre chance d’obtenir le prêt. Il peut s’agir d’une rente, d’une épargne ou d’une somme d’argent que vous avez récoltée après la cession d’un bien.

Par ailleurs, il est tout à fait possible de contracter un crédit sans apport personnel. Pour ce faire, vous devez constituer un dossier solide, autrement dit un bon argumentaire et un plan de financement précis afin de rassurer l’organisme prêteur. Notez que le crédit immobilier sans apport est destiné principalement aux catégories d’emprunteurs suivantes :

  • Les jeunes qui viennent d’entrer dans la vie active ;
  • Les personnes qui disposent d’une épargne suffisante, mais qui ne veulent pas l’utiliser comme apport ;
  • Les investisseurs locatifs qui bénéficient d’une réduction fiscale.

Des garanties solides

Dans le cadre d’un investissement immobilier, la durée est comprise entre 10 et 25 ans. Elle est calculée en fonction de votre capacité de remboursement mensuel et de votre taux d’endettement. En général, une durée de remboursement plus long vous permet de bénéficier d’une mensualité moins importante. Toutefois, les taux sont plus onéreux, et le coût total du prêt est plus cher. Pour bénéficier de durées de remboursement rallongées, vous devez avoir des garanties solides. Celles-ci peuvent être un gage, un nantissement, une hypothèque ou une caution. Dans certains cas, les établissements bancaires exigent également la domiciliation de salaire.

Ces critères sont exigés par toutes les banques avant d’octroyer un crédit immobilier. Toutefois, certains établissements peuvent exiger d’autres conditions. Aussi, il est conseillé de contacter plusieurs banques avant de faire son choix. À cet égard, vous pouvez faire appel à un courtier immobilier.

A lire aussi :