Quels sont les justificatifs à demander aux locataires dans le Pinel ?

L’investissement locatif en utilisant les termes du dispositif Pinel offre plusieurs avantages à toute personne validant les conditions exigées par celui-ci. Ces avantages sur le plan fiscal et sur le rendement sont la principale raison qui pousse les nouveaux investisseurs à mettre leur argent dans la location immobilière. Néanmoins, pour valider ces conditions, même les locataires doivent présenter une liste de justificatifs dans le but d’être acceptés à la location. Tous les candidats doivent ainsi présenter ces documents dans le but d’être en accord avec la loi, mais de quels types de documents s’agit-il ? Et comment les fournir aux propriétaires ?

Quels types de contraintes subit le locataire dans le cadre du programme Pinel ?

Dès l’achat d’un logement locatif, le propriétaire bénéficie d’une liste de réduction sur ses impôts et plusieurs bonus fiscaux à travers le dispositif Pinel. Lorsque le propriétaire valide toutes le conditions demandées en termes de logement, de type et de normes énergétiques, sans oublier le plafond du loyer et la résidence de base, c’est au locataire, à son tour, de remplir quelques conditions afin que son dossier soit accepté. Deux critères cruciaux peuvent l’empêcher de louer un logement à l’aide du dispositif Pinel, les voici :

  • Le locataire ne peut sous aucun cas faire partie du foyer fiscal du propriétaire ;
  • Le locataire ne peut pas dépasser le revenu fiscal référencé.
En savoir plus :   Notre sélection des meilleurs endroits où investir en Pinel à Marseille

À vrai dire, au niveau du revenu fiscal, il doit être dans les limites de 39 000 € pour un individu qui vit seul, et ceci, dans la zone A. Il doit être dans les limites de 29 000 € par exemple pour d’autres zones moins attractives, le prix et le revenu sont tous les deux plus élevés plus on avance vers la zone A. C’est dans le but de vérifier ce type d’informations que le propriétaire va demander à son locataire des papiers justificatifs. Ces papiers sont ainsi obligatoires pour pouvoir bénéficier de la location de l’immobilier.

Dispositif Pinel : documents demandés aux locataires

Le décret de novembre 2015 liste les différents documents que le locataire est obligé de fournir au propriétaire. Ceux-ci ont été décidés par la loi à l’avance pour éviter tout malentendu pour que le locataire ne fournisse pas des documents superflus. Il existe exactement quatre types de documents demandés, les suivants :

  • Un justificatif de l’identité du locataire : carte d’identité, permis de conduire ou passeport ;
  • Un justificatif du domicile du locataire : quittances de loyer pour vérifier si les anciens loyers ont été payés correctement ;
  • Un justificatif de l’activité du locataire : contrat de travail ou documents qui montrent qu’il possède un certain budget ;
  • Un justificatif des ressources du locataire : avis d’imposition et les fiches de paie pour vérifier le montant des ressources.
En savoir plus :   L'investissement dans le Pinel à Bordeaux est-il avantageux ?

Il faut savoir que les documents cités ci-haut sont dans le droit du propriétaire, il peut très bien demander que le locataire fournisse ces justificatifs parce qu’il est lui-même sous le regard et la surveillance de la loi. C’est pour cela que si votre propriétaire demande cette liste de documents afin de vous attribuer le logement en location sous le cadre du programme Pinel, sachez qu’il n’exagère pas et qu’il est censé le faire.

Les documents que doivent fournir les individus résidant à l’étranger pour louer sous Pinel

Nous avons parlé des candidats à la location dont les impositions ne sont pas en France, néanmoins, la question se pose, qu’en est-il des personnes qui résident à l’étranger ? Peuvent-elles prétendre au dispositif Pinel ? Eh bien oui, c’est faisable. L’important, c’est que le propriétaire se charge de demander les justificatifs nécessaires, traduits si besoin. Il doit aussi vérifier que le montant des ressources ne dépasse pas (même à l’étranger) le plafond que définit la zone en question. Le bailleur doit aussi, dans ce cas, demander à son candidat les avis d’imposition du pays du futur locataire. Il doit aussi pouvoir juger son sérieux en utilisant un justificatif du travail – ou employeur si besoin – ou même du côté administratif de son emploi.

En savoir plus :   Pourquoi faut-il investir en loi Pinel à Lille ?

De ce fait, et de façon générale, les documents à demander pour une personne à l’étranger sont les mêmes que ceux demandés aux citoyens français. Ils peuvent être scannés dans un premier lieu et envoyés par courriel dans le but de pouvoir valider la candidature du candidat avant sa venue. Les documents en question sont ensuite à mettre à jour avant de rejoindre la location, le bailleur peut aussi demander des interviews en plus pour juger du sérieux de son futur client, et finalement tout se base sur le communication entre les deux parties.