Comment calculer un loyer en loi Pinel ?

calcul loyer pinel

Si vous êtes quelqu’un qui veut se construire un patrimoine immobilier tout en faisant des économies considérables, la loi Pinel est faite pour vous. Ce dispositif de défiscalisation vous permet de faire des économies au niveau de vos impôts. Vous vous posez probablement plusieurs questions ; qu’est-ce que c’est que cette loi Pinel ? On vous dira tout ; le principe, le fonctionnement, les avantages, et surtout comment calculer votre loyer en loi Pinel et quelles conditions remplir pour pouvoir investir en loi Pinel.

Le principe de la loi Pinel

Pour faire simple, la loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui vous permet d’investir dans un loyer neuf ; l’acheter dans le but de le louer. Le principe est assez simple ; vous achetez un logement, et avec la loi Pinel, vous devez le louer à une tiers personne un minimum de 6 ans pour une réduction d’impôts de 12% ( vous pouvez choisir de le louer pour 9 ans, avec une réduction de 18%, ou bien 12 ans aussi, pour une réduction de 21%). Disons par exemple que vous achèterez un bien de 200 000 euros ; avec la loi Pinel, vous aurez 4 000 euros par an de réduction. Donc si vous avez 5 000 euros d’impôts, vous n’aurez à payer que 1 000 euros.

Les avantages de la loi Pinel sont qu’elle vous permet de constituer un patrimoine immobilier, elle vous offre des intérêts fiscaux et financiers. Vous pourrez après que les 6 ans soient écoulées ( ou 9 ou 12 ) ou garder votre bien, ou continuer à le louer. Vous pourrez également le vendre ; l’appartement étant situé dans des zones recherchées où il est avantageux d’investir, vous pouvez profiter d’un bon revenu.

Les conditions à remplir pour la loi Pinel

Effectivement, y a quand même quelques conditions à remplir afin de profiter de la loi Pinel :

  • Louer le bien : vous ne pouvez pas bénéficier de la loi Pinel sans louer le bien pour un minimum de 6 ans
  • Plafond de loyer : vous ne pouvez pas louer au prix que vous souhaitez, il y a un calcul à faire pour savoir le plafond auquel vous pouvez louer, même si le marché est supérieur. c’est ce que nous allons voir ci-dessous.
  • Le revenu des locataires : il y également un plafond à respecter concernant le revenu des locataires.
  • Le plafond de déduction : vous ne pouvez pas investir dans plus de deux biens par an, et l’ensemble ne doit pas dépasser 300 000 euros d’investissements.
  • Le logement acheté doit être ou neuf, ou en état d’achèvement.

Calculer le loyer en loi Pinel

Avant de commencer le calcul de votre loyer en loi Pinel, vous devez d’abord vous renseigner sur le plafond de loyer dans votre zone ; comme on l’a déjà mentionné, il y a un plafond à respecter pour pouvoir bénéficier de la loi Pinel.

Après, vous devez calculer la surface utile de votre bien : superficie habitable de votre logement additionnée à la moitié de la superficie de vos dépendances ( terrasses, balcons, etc. )

Vous devez ensuite calculer le coefficient multiplicateur avec cette formule : 0.7 + 19/surface utile

Enfin, pour effectuer le calcul loyer Pinel il vous reste à appliquer cette fois, la formule suivante : surface utile x coefficient multiplicateur x plafond de loyer de votre zone.

Exemple : disons que votre loyer a une superficie habitable de 100m² et 8m² de balcon, avec un plafond de loyer à 10 euros/m² :

  • Surface utile : 100 + (8/2)= 104 m²
  • Plafond de loyer : 10€/m²
  • Coefficient multiplicateur : 0.7 + (19/104) = 2.06
  • Enfin, le loyer en loi Pinel : 104 x 2.06 x 10 = 2 142 €

Les plafonds de loyers varient de zone à autre, voici les plafonds mensuels

  • Zone A bis ( Paris, Yvelines, Haut de Seine… ) : 17.43€/m²
  • Zone A (Rhône, Haute Savoie, etc. ) : 12.95€/m²
  • Zone B1 (Réunion, Mayotte) : 10.44€/m²
  • Zone B2 (Lille, Strasbourg, etc. ) : 9.07€/m²

La zone C par contre n’est pas éligible pour la loi Pinel, et depuis 2021, seuls les appartements sont admissibles pour la réduction d’impôts, donc les maisons individuelles ne sont plus inclues dans le dispositif.

Investir dans une SCPI avec la loi Pinel

Depuis maintenant plus d’une vingtaine d’années, les français sont de plus en plus français à se diriger vers les investissements en SCPI. Toutefois, ces placements doivent être réalisés avec des pincettes, car ils ne vous permettent pas toujours de profiter de la loi Pinel. En effet, en fonction de votre type de SCPI, une réduction d’impôts avec la loi Pinel ne sera pas toujours possible.

Quel type de SCPI choisir pour la loi Pinel ?

Il existe principalement deux types de SCPI aujourd’hui :

  • les SCPI de rendement
  • les SCPI fiscales

Vous devez savoir que les SCPI de rendements ne vous permettront pas forcément de bénéficier de la loi Pinel. En effet, elles sont plutôt adaptées aux bureaux, aux commerces, ou encore au domaine de la santé au niveau local ou international. Pour être sûr de pouvoir profiter de la loi Pinel, les SCPI fiscales sont parfaites. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si on parle parfois de SCPI Pinel, ou encore de SCPI Malraux ou SCPI de Déficit foncier (en fonction de la diminution d’impôt qui peut se faire avec la loi Malraux ou le régime du Déficit Foncier). Pour en profiter dans les plus brefs délais, nous vous recommandons de contacter des professionnels dans l’investissement en SCPI : vous pourriez même bénéficier d’une réduction d’impôts dès la première année !

Combien pouvez-vous gagner un investissement en SCPI et la loi Pinel ?

Bien que le montant que vous pourrez gagner grâce à votre investissement en SCPI et la loi Pinel dépende de nombreux facteurs, le plafond maximum que vous pourrez atteindre est à 21%. C’est une très belle somme que vous ne devriez pas négliger : n’hésitez pas à considérer toutes les opportunités qui s’offrent à vous pour réaliser un investissement en SCPI, tout en profitant de la loi Pinel !